Get Adobe Flash player

Mise à jour le 29 juillet 2017

NB : Les informations présentées sur ce site sont des données brutes à l'usage exclusif des professions de santé, elles nécessitent des connaissances médicales et statistiques précises pour pouvoir être utilement interprétées et ne peuvent être reproduites ou utilisées sans autorisation. Les patients ou familles qui souhaiteraient en comprendre la signification doivent s'adresser à leur néphrologue référent.

 

Profils (Adultes, France Métropolitaine) - Année 2016

Répartition des centres en fonction du nombre de patients traités

1) L'objectif de ce graphique est de représenter le volume total d'activité de DP dans les centres, le nombre de patients représente le cumul de tous ceux traités au cours de l'année, c’est-à-dire le nombre de patients traités au 1er janvier auquel on ajoute tous les nouveaux patients pris en charte durant l’année. Les patients représentés sont les adultes de France métropolitaine, inscrits au RDPLF, ayant reçu au moins 1 jour de traitement en 2016 (n=4144). Par exemple 22,7 % des centres ont traité au moins 1 jours 21 à 30 patients au total en 2016. L’étude porte uniquement sur les centres de France métropolitaine à jour au 31 décembre 2016 (n=150).


Graph.2a.activite patients totale

Haut de page

2) Répartition des centres en fonction du nombre de patients traités en moyenne. Ce graphique est différent du précédent dans son approche. L'objectif de ce graphique est de présenter le volume moyen d'activité parmi les centres. Le nombre représenté est la moyenne du nombre de patients par jour calculée pour chaque centre. Cette mesure peut être interprétée comme l'activité d'un centre sur son "jour moyen" ou comme la charge de travail typique en 2016.

Graph.2b.activite patients moyenne journaliere

 

Haut de page

Variations journalières du nombre de patients par centre en 2016

En cliquant sur ce lien on obtient un fichier pdf montrant jour par jour l'évolution du nombre de patients traités par centre. Les centres sont anonymisés mais il est possible au responsable de chaque centre de demander au secrétariat le numéro qui le représente. Les interruptions de la courbe correspondent au moment de la dernière mise à jour. Les courbes en forte croissance sont celles de centres récemment inscrits en cours de mise à jour rétrospective de leurs données.


Répartition des centres en fonction du nombre de nouveaux patients pris par an

 (1345 patients de 146 centres à jour au 31/12/2016)

Ce graphique représente la répartition des centres (France métropolitaine uniquement) en fonction du nombre de nouveaux patients adultes pris en dialyse péritonéale au cours de l'année 2016.

Graph.4.centres par nouveaux pts

 

Haut de page

Durée de traitement observée en DP entre 1978 et Décembre 2016

L’objectif de ce graphique est de montrer la durée de traitement par DP documentée dans la base du RDPLF et de permettre une comparaison contre l’âge au début de la DP. Les durées présentées sont les données brutes sans distinction entre décès, transferts en hémodialyse, perdus de vue et censurés vivants. Les patients représentés sont tous les adultes de la France Métropolitaine ayant reçu au moins un jour de DP entre 1978 et 2016 (n=31753).

Les centres représentés sont ceux de la France Métropolitaine ayant participé au RDPLF avec les patients adultes entre 1980 et 2016 (n=178). Les patients de moins de 60 ans sont souvent traités moins longtemps car une transplantation arrive dans un délai relativement court, les plus âgés ne sont généralement pas traités sur de longues périodes non plus mais en raison de l'espérance de vie naturellement réduit au grand âge. Ce graphique souligne l'importance de bien définir les populations étudiées lors des analyses de survie, en fonction des causes de sorties et morbidités. D'où l'intérêt entre autres d'utiliser l'analyse en risques compétitifs. Il apparaît que des traitements en DP de 5 à 10 ans sont relativement fréquents aux âges intermédiaires (2123 patients ) et que plus de 10 ans n'est pas exceptionnel 188 patients.



Graph.3.anciennete par age scatterplot

 

Haut de page

Répartition des néphropathies des patients en cours de traitement en 2016


Les néphropathies diabétiques dominent avec 20,7 %, cette proportion restant stable ces dernières années. A noter la place grandissante des indications pour insuffisance cardiaque  à 5,1 % (elle était de 4,è% en 2015 et 3 % en 2014) : il s’agit de patients qui sont mis en DP pour contrôler l’équilibre hydrosodé sans que la fonction rénale soit obligatoirement à un stade qui nécessiterait une mise en dialyse à lui seul.

Les patients représentés sont tous les adultes ayant reçu au moins un jour de DP en 2016 (n= 4143) après l’exclusion des patients pour lesquels la néphropathie causale est « non renseignée ».

Les centres représentés sont ceux de France Métropolitaine ayant complété cette information et participé au RDPLF en 2016 (n= 150).

 Graph.5.nephropathies barchart

 

Haut de page

Pyramide des âges

 (4132 patients, 148 centres)

Toutes les classes d’âge sont représentées, y compris les patients pédiatriques. Les patients représentés sont ceux ayant reçu au moins un jour de DP en 2016  (n=4132 patients) dans les centres de France Métropolitaine (148 centres), y compris les patients pédiatriques. La France se caractérise toujours comme un des pays prenant des patients beaucoup plus âgés que les autres en DP ; la répartition ne change pas au cours des années. La possibilité d'assistance infirmière à domicile est un facteur favorisant (voir ci-dessous).



Graph.1.age patients

 

Haut de page

Pourcentage des patients autonomes ou aidés par un tiers en fonction de l'âge en 2016

 (4501 patients, 150 centres)

La France se caractérise par la possibilité de recourir à des infirmières libérales qui peuvent se rendre au domicile des patients. Le recours à l’infirmière libérale au lieu de la famille est d’autant plus important que l’âge est élevé, probablement en raison du décès ou de la fatigue du conjoint aux âges avancés du couple.

Les patients représentés sont tous les adultes ayant reçu au moins un jour de DP en 2016 (n=4501) après l’exclusion des patients pour lesquels la modalité d’aide est « non renseignée ».

Graph.6.aide pat age

Modalités de traitement et solutés utilisés en 2016

modaliteDP