Get Adobe Flash player

BIEN VIVRE SA DIALYSE PERITONEALE A DOMICILE

377

Les conditions de réussite :

  1. Bien comprendre votre maladie et votre traitement ;

  2. Adapter votre hygiène de vie et votre alimentation à votre maladie ;

  3. Respecter scrupuleusement les procédures de la technique de dialyse que vous avez choisie ;

  4. Assurer une surveillance et un suivi de votre état de santé.

Si vous n'êtes pas encore tout à fait autonome :

  1. Votre équipe soignante qui a effectué votre formation est joignable par téléphone 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

  2. Enfin, si nécessaire, une infirmière peut intervenir à votre domicile sur prescription médicale.

Bien vivre avec sa dialyse :

Toutes les techniques de dialyse présentent des avantages et des inconvénients. Aucune ne remplace la qualité d'un rein normal et la liberté qu'il apporte. Il est important, cependant, pour une bonne qualité de vie, de savoir profiter des avantages qu'offre chaque méthode en fonction de la période de la vie dans laquelle on se situe ou de ses activités sociales.

Votre conception de la liberté, votre état de santé peuvent changer au cours du temps et nécessiter un changement de méthode qui ne doit jamais être considéré comme un échec, mais au contraire comme une possibilité d'avoir à sa disposition, à tout instant, le meilleur traitement au meilleur moment. Les techniques de dialyse ne sont pas compétitives, mais complémentaires.

En DPCA, après vous être assuré(e) auprès de votre médecin que vous pouvez le faire, n'hésitez pas d'un jour à l'autre à changer vos horaires de dialyse en les adaptant à votre activité. Contrairement à une dialyse en milieu hospitalier, vous êtes seul maître de vos horaires : sachez profiter de cette liberté.

En DPA : environ 30 minutes le matin et 30 minutres le soir sont consacrées aux manipulations. La dialyse se fait de nuit et vos journées sont entièrement libres, vous permettant d'avoir une activité quasi-normale.

Quand vous voyagez, il est possible soit d'emmener de petites quantités de matériel pour un court séjour, soit de vous faire livrer sur place à l'avance. Il est également parfois possible, après en avoir parlé à votre médecin, pour les besoins d'un voyage ou d'un déplacement, de changer pour quelques jours de technique de dialyse péritonéale entre DPA et DPCA.

Malgré les astreintes et soucis qu'elle occasionne, l'insuffisance rénale a l'avantage d'être une maladie qui ne se voit pas : ne vous isolez donc pas, continuez à voir votre famille, vos amis, vos collègues de travail. La poursuite d'une vie aussi normale que possible en dialyse péritonéale est la meilleure recette pour garder le moral, bien se nourrir et mieux vivre.

Mieux se connaître, savoir se soigner soi-même, rester libre, c'est mieux vivre avec sa maladie rénale.

Comment surveiller l'apparition d'une complication liée à votre insuffisance rénale ?

Vous ressentez :

  • une fatigue
  • un essouflement
  • des palpitations
    et vous êtes pâle

vous êtes peut-être anémié(e)

 

Vous devez prévenir votre médecin



Vous ressentez :

  • le liquide de dialyse retiré de votre péritoine n'est plus parfaitement transparent
  • un ventre tendu
  • des douleurs abdominales
 

vous avez peut-être une infection péritonéale, il faut la traiter de manière urgente.

 

Vous devez appelez immédiatement votre équipe néphrologique ou le service d'urgence le plus proche



Vous ressentez :

  • une baisse d'activité
  • une fatigue intense
  • une moindre résistance aux infections

vous êtes peut-être dénutri(e)

Vous devez en parler à votre médecin ou votre infirmière