Get Adobe Flash player

FREINER L'EVOLUTION DE L'INSUFFISANCE RENALE

377

Une alimentation saine et équilibrée, une bonne hygiène de vie et la prévention de certaines maladies, permettent d'éviter ou de retarder l'apparition d'une Insuffisance Rénale Chronique Terminale.

Que faire ?

  1. Consulter votre médecin traitant ou votre néphrologue (lui seul pourra faire le diagnostic et vous orienter vers la prise en charge la plus adaptée) ;
  2. Vous devrez respecter de nouvelles règles d'hygiène de vie.

Sur le plan alimentaire

  1. La quantité de boisson et de sel à consommer dépend du type d'insuffisance rénale et de son degré : dans certains cas, une restriction plus ou moins sévère, dans d'autres cas, c'est l'inverse ; il faut donc impérativement vous faire expliquer le régime adapté à votre cas par le néphrologue ou la diététicienne qui vous conseillera.
  2. Il faut diminuer les apports en protéines (viandes, poissons, oeufs, fromages) en veillant à un apport calorique suffisant. Seuls, les conseils du néphrologue ou d'une diététicienne formée à l'insuffisance rénale, peuvent vous permettre de retarder l'évolution de votre insuffisance rénale sans risque d'apparition de complications graves de dénutrition.
  3. Ne soyez pas étonné(e) que les recommandations changent quand vous êtes dialysé(e) : en dialyse péritonéale, par exemple, l'apport en protides doit être généralement plus élevé qu'avant la dialyse.

Hygiène de vie

Pratiquer une activité physique régulière.

Médicaments

  1. Ne prenez JAMAIS des médicaments non prescrits. Si vous consultez plusieurs médecins ou spécialistes différents, communiquez leur toujours la liste des médicaments que vous prenez déjà afin d'éviter qu'ils ne prescrivent sans le savoir des associations non recommandées pour vous.
  2. Il est toujours possible qu'un médicament ne vous convienne pas, mais ne l'interrompez jamais vous-même, parlez en d'abord à votre médecin. En effet, sans que vous le sachiez, il est possible que certains médicaments nécessitent d'être associés et l'interruption d'un seul peut parfois modifier l'activité d'un autre.
  3. Bien prendre le traitement permettant de corriger la tension artérielle et le diabète.
  4. Ne pas faire d'automédication : vous ne devez en aucun cas prendre de médicament sans l'avis de votre médecin traitant ou de votre néphrologue. En effet, certains médicaments risquent de précipiter l'évolution d'une maladie rénale.
Supprimer le tabac