Get Adobe Flash player


FINANCEMENT 2014

Ce texte  est publié après accord de la Commission des Bonnes Pratiques du RDPLF, du CA et de l'AG

 

Pour mener à bien sa mission, le RDPLF a recours à des financements multiples qui lui permettent de garantir son autonomie. Nous avons eu en 2013 l'aide de nombreux laboratoires sous forme de partenariat et, pour l'organisation du symposium, une aide supplémentaire importante des associations de domicile dont la liste est accessible sur  ce lien. Malgré tout, le budget 2013 demeure légèrement négatif en raison du développement de nouveaux modules (Coeur, hémodialyse à domicile) et du développement de l'accès WEB. Celui de 2014 ne pourra être à l’équilibre qu'avec des soutiens supplémentaires.

 

Pour 2014 nous pouvons compter à la date du 1er Février :

- En tout premier sur le soutien de la Société Francophone de Dialyse (SFD) logosfd V4,  qui nous apporte l'aide la plus importante et témoigne de son soutien à toutes nos démarches d'évaluation des techniques de dialyse à domicile, hémodialyse et dialyse péritonéale

- et sur une aide importante constante de Baxter baxterpour la DP, à laquelle s’ajoute une aide supplémentaire pour notre nouvelle activité d’évaluation de l’Hémodialyse à Domicile (HDD)

 

- Genzyme Sanofi a pris l'engagement d'un partenariat importantgenzyme

 

- Fresenius Medical Care maintient son aidefresenius

 

-Le laboratoire Roche nous apporte aussi un partenariat utileroche

 

Merci au laboratoire THERADIAL logo theradiald'avoir donné les moyens initiaux pour le développement du module HDD.

 

Le laboratoire Physidia s'est engagé à apporter un soutien complémentaire

 

- Merci aux laboratoires AMGEN amgende maintenir une aide.

 

- Merci également aux laboratoires Covidien logo Covidienet HAC Pharma HAC Pharmapour leur soutien.

 

Enfin, la participation d'autres partenaires de l'industrie pharmaceutique ou d' organes artificiels est sollicitée pour aider au développement de l’hémodialyse à domicile. Sans l’aide de nouveaux partenaires, les possibilités d’exploitation de l’HDD et les développements internet resteront limités.

Contreparties : La SFD peut  nous demander tous types de travaux, sur la base de données anonymisée.
Les industriels n'ont aucun accès aux données, mais ils peuvent recevoir en priorité les études du domaine public. Ils peuvent établir des partenariats conformes à la législation en cours et après accord de la Commission des Bonnes Pratiques. Ils peuvent ainsi obtenir les résultats avec leurs propres produits ou des études générales anonymisées, en fonction du financement apporté. Ils ne peuvent avoir ceux de la concurrence qui ne sont pas du domaine public. Le RDPLF n'effectue pas d'études de marché. Leur soutien et logo sont affichés clairement sur les documents RDPLF, dans l’ordre de leur contribution. Si lors d'un partenariat un effet secondaire anormal est mis en évidence par le RDPLF, celui ci en avise immédiatement et conjointement le laboratoire et l'ANSM par courrier, les néphrologues par liste de diffusion Internet. Néanmoins le RDPLF n’est pas un institut de veille sanitaire et la rapidité de détection d’un tel effet dépend de la rapidité de mise à jour des centres. Il ne peut en conséquence être tenu responsable d’un retard de déclaration.